À propos de l'œuvre

LAb[au] est un collectif d’artistes belges ayant exposé au MOMA de New-York (Artist / Novelist, 2014), à la Biennale de Venise (Noise, 2013) ou encore dans les musées d’art contemporain de Montréal (Physicality, 2014) et Séoul (Articifial garden, 2012). Le trio Manuel Abendroth, Jérôme Decock et Els Vermang décrit sa démarche artistique comme la relation contemporaine et conceptuelle entre l’art et le langage. Leurs œuvres, conçues et fabriquées dans leur atelier à Bruxelles depuis 1997, se caractérisent par des jeux de géométrie, de couleurs, de lumières et de mouvements générés par des algorithmes.

L’œuvre est composée de deux écrans-miroirs sans tain. Elle transpose le principe de l’interrupteur « allumé (yes) / éteint (no) » en données binaires pour générer aléatoirement des lettres puis des mots. Ce principe ajoute une dimension philosophique et poétique au produit industriel et fonctionnel. Le premier miroir est composé de centaines d’afficheurs alphanumériques à 16 segments. Ceux-ci s’allument aléatoirement jusqu’à former une lettre et potentiellement un mot. Le deuxième miroir utilise l’intelligence artificielle pour combiner et afficher les mots trouvés sous forme de phrases dont leur sens sera propre à chacun.

Cette œuvre est associée à :

Nous rejoindre

Adhérer à l’association

Rejoignez le mouvement ! Pour faire vivre L’Industrie Magnifique, adhérez à l’association Industrie & Territoires.

Adhérer

Accéder à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité de l’Industrie Magnifique

S’inscrire