À propos de l'oeuvre

Bénédicte Bach est plasticienne et met en lumière la poésie du monde dans une écriture polymorphe. Qu’elles soient photographiques, littéraires, sous forme d’installation ou de performance, ses interventions s’inscrivent dans une rhétorique poétique construite avec du détail, de l’abstraction, des escapades symboliques pour prendre la tangente face au réel. Une démarche qui part des mots, un univers faussement candide, pour raconter une histoire en tissant des liens et ouvrir sur un imaginaire visuel, elliptique et onirique.

Après L’envolée chromatique en 2018, l’artiste poursuit l’exploration de la matière cuir et sa dimension narrative avec Portée Aux Nues. Nuée blanche et légère, le cuir devient cumulus, délicatement ciselé. Faisant écho à l’univers du luxe, la texture et la forme de la nébuleuse évoquent la délicatesse, la fragilité et l’ultime raffinement. Une couleur mise en lumière par un travail de finition du cuir dans les ateliers : un léger relief, irrégulier s’apparentant à une mousse légère, vaporeuse et nacrée. Le Carré d’Or se fait écrin pour les nuages. Dans ce cœur historique, commercial et touristique de Strasbourg, Portée Aux Nues est une respiration poétique, une invitation à l’imaginaire. Un moment de rêve dans lequel luxe rime avec volupté.

Nous rejoindre

Adhérer à l’association

Rejoignez le mouvement ! Pour faire vivre L’Industrie Magnifique, adhérez à l’association Industrie & Territoires.

Adhérer

Accéder à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité de l’Industrie Magnifique

S’inscrire