À propos des artistes

Odile Liger

Après un Master à l’École supérieure des beaux-Arts de Nîmes en peinture, Odile Liger se tourne vers la gravure en suivant une année de perfectionnement à l’École des Arts décoratifs de Strasbourg en 1996. S’ensuit la réalisation de séries de grandes gravures à l’eau-forte imprimées à l’atelier René Tazé et Lacourière-Frélaut à Paris. En 1999, elle reçoit la Bourse annuelle de Gravure par l’Académie des Beaux -Arts de Paris et en 2006, l’aide à l’installation d’un atelier de gravure attribuée par la Drac Alsace (Direction Régionale des Affaires Culturelles). En 2008, le CEAAC (Centre Européen d’Action Artistique Contemporaine) lui attribue le prix de la ville de Strasbourg pour son travail en peinture et gravure. Depuis 2012, Odile Liger enseigne la gravure à la Hear (Haute école des arts du Rhin). Conjointement au travail d’atelier, Odile Liger a toujours recherché des expériences insolites en collaboration avec des acteurs, des écrivains, un collectif de théâtre ou des temps de travail en résidence artistique:  graver sur scène dans Freetime de Toshiki Okada, dessiner durant les répétitions du Misanthrope mis en scène au TNS par Stéphane Braunschweig,création de gravures accompagnant des textes contemporains, résidence du CEAAC au Laos ou à Alfara Studio près de Salamanque et plus récemment l’expérience menée en binôme, dans le cadre de l’Industrie Magnifique avec l’entreprise Bongard. Ces diverses collaborations, ces moments de partage et de réflexion commune bousculent le travail l’amenant sur des terrains inconnus.

Klaus Stöber

Né à Hanovre, RFA en 1958, Klaus Stöber suit des études de peinture à l’école des Beaux Arts de Brunswick à partir de 1981. En 1983 il reçoit une bourse de l’office Franco-Allemand pour la jeunesse pour étudier à l’École des Beaux Arts de Nîmes, où il s’installe jusqu’en 1991. Depuis 1992 il vit et travaille à Strasbourg. Parallèlement à la peinture, Klaus Stöber a toujours pratiqué la photo. Il a également travaillé comme machiniste, accessoiriste ou décorateur pour l’opéra, pour le théâtre et pour la télévision. (ARTE et ZDF). Lauréat du CEAAC (Centre Européen des Actions Artistiques Contemporaines) en 2003, il obtient le prix de la Région Alsace. En 2008, une résidence organisée par le le CEAAC lui permet de réaliser un projet photo en Lettonie, exposé en 2009 au Conseil Régional du Bas Rhin. Depuis 2016, Klaus Stöber est régulièrement présenté à Strasbourg et à la foire ART Karlsruhe par la Galerie Pascale Froessel.

Nous rejoindre

Adhérer à l’association

Rejoignez le mouvement ! Pour faire vivre L’Industrie Magnifique, adhérez à l’association Industrie & Territoires.

Adhérer

Accéder à la newsletter

Ne ratez plus aucune actualité de l’Industrie Magnifique

S’inscrire