À propos de l'artiste

Bénédicte Bach est plasticienne. Elle met en lumière la poésie du monde dans une écriture polymorphe qui lui permet de s’affranchir des frontières artistiques habituelles. Qu’elles soient photographiques, littéraires, sous forme d’installations ou de performances, ses interventions rentrent au cœur de la matière pour construire une narration ouvrant vers l’imaginaire.

Sa démarche part des mots pour écrire une histoire qui tisse des liens et pour construire un univers photographique, visuel, elliptique et onirique. Une rhétorique poétique bâtie avec du détail, de l’abstraction, des escapades symboliques pour prendre la tangente face au réel. L’artiste joue des matières, suspend le cours des choses, comme une évanescence, en touche l’essence, le symbole plutôt que la matérialité. Une approche narrative qui touche par l’imaginaire emblématique d’un élément facilement identifiable.

Bénédicte Bach ne raconte pas d’événements qui se seraient produits mais donne à voir son propre regard, une poétique du détail, une vision allégorique du monde. Un univers volontairement en retrait, faussement candide, qui parle de notre perception du temps et de toutes ces petites choses auxquelles on ne prête pas ou plus attention. Une syncope de mouvement, un élan fragile, un pas de danse. Une arythmie organique que l’on retrouve aussi dans l’art de jouer des mots et qui procède de la même logique de faire valser les sonorités, de se libérer de l’allégeance unique de leur sens pour en taquiner les entrailles musicales. Une expression sensorielle dont la poésie se révèle au fil de la découverte. Une obsession, une fragrance. Des touches, des notes, des extraits. Une écriture, des récurrences, des suspensions.

Bénédicte Bach raconte des histoires.

Cette artiste est associé à :